19 mai 2010

Le diplôme d'état d'éducateur spécialisé (DEES), témoignages

Avec cette nouvelle publication, je souhaiterais aujourd'hui présenter le Diplôme d'Etat d'Educateur Spécialisé (DEES) dans son ensemble. Comme vous le savez (ou pas), le diplôme a été réformé en 2007 et les UF sont devenues des domaines de compétences (DC), les épreuves ont quelque peu changé. Bref, il y a parfois des incompréhensions ou des confusions pour les 'nouveaux' étudiants que nous sommes.
Ainsi, les premiers à avoir passé ou à passer le diplôme réformé sont les étudiants actuels de troisième année. J'ai donc pensé qu'il pourrait être intéressant pour ceux qui sont en formation ou qui envisagent de l'être de savoir de quoi il en retournait.


Cet article est mené à plusieurs mains. Vous trouverez ici les propos de Lucille, Zaza, Kmille, Jude et Alda qui ont bien voulu consacrer du temps à la réalisation de cet article, à côté des épreuves qu'elles sont en train de passer. Avant de commencer, je souhaiterais donc leur adresser un grand merci pour la qualité des réponses qui furent apportées.

Le DEES se déroule en quatre domaines de compétences et c'est bien sur ceux-ci que nous sommes évalués. Par conséquent, voici une présentation basée sur cette typologie. Les propos que vous lirez avant les différents témoignages sont tirés des textes législatifs.


Domaine de compétences 1
Accompagnement social et éducatif spécialisé

.. Dossier de pratiques professionnelles (DPP) ..
En une quinzaine de pages, le candidat élabore un DPP en référence aux stages effectués au cours de la formation. Le dossier comportera une dimension descriptive relative aux pratiques du candidat et aux pratiques observées ainsi que leur analyse au regard d’éclairages conceptuels.

Ce dossier sera soutenu à l’oral pendant 30 min devant un jury composé de deux interrogateurs. Le jury évaluera de manière contradictoire et grâce au document du DPP et des évaluations de stage, le positionnement du candidat au niveau des pratiques professionnelles.

Lucille / EPSS-Cergy
"Dans notre école, le DPP se compose d’une note de stage réalisée en deuxième année sur le rôle de l’éducateur spécialisé dans la structure, d’une note de positionnement professionnel réalisée en troisième année sur notre propre positionnement et en partant de la situation d’un usager, et d'une synthèse des deux qui met en avant un regard critique de notre parcours de formation.
Cet écrit a été lu par notre chargé de GAP (groupe d’analyses des pratiques) qui nous a conseillé pour le terminer. Certains groupes de GAP ont organisé des oraux blancs entre étudiants."

Zaza
"Le dossier de pratiques professionnelles nous a été présenté lors de notre stage de première année. Il nous a été conseillé de le rédiger lors de ce stage car nous allions avoir d’autres dossiers à écrire tout au long de la formation. Les formateurs nous avaient d’ailleurs prévenus qu’ils ne nous corrigeraient qu’au cours de la première année. Au début, je n’ai pas vraiment saisi l’esprit de ce dossier, j’en ai d’ailleurs rédigé un premier qui était hors-sujet. J’ai retenté l’expérience lors de mon deuxième stage, tout en sachant que je n’aurais pas de retour mais je suis restée bloquée dès la cinquième page. J’en ai finalement refait un lors de ma troisième année, mais qui concerne mon stage 1. Heureusement, j’étais encore très sérieuse en première année et j’avais pris tout un tas de notes qui m’ont permis de retrouver toutes ces informations si importantes au DPP. J’ai donc écrit mon DPP sur mon premier stage en maison d’accueil spécialisée. J’ai traité le sujet de l’accompagnement du vieillissement des personnes polyhandicapées à travers une activité que j’avais mise en place à l’époque. J’ai ainsi parlé de comment favoriser le maintien des acquis (et non pour le coup du développement des capacités), de la relation que j’avais avec ces personnes, comment à travers cette activité j’avais animé la vie quotidienne… Enfin, j’ai rapproché mon action de toutes les compétences du DC1. Je n’ai pas encore passé l’oral (c’est en juin), ni l’oral blanc (mais je n’ai pas très envie de m’y inscrire, parce que les oraux ça me coute vraiment, qu’ils soient blancs ou non)."

Kmille
"En première année de formation, l’école nous a demandé de faire une 'analyse de situation éducative'. Cet écrit de cinq pages comprenait : 
- Description d’une situation choisie, rencontrée en stage, qui nous a interrogés et dans laquelle nous avons été impliqués,
- Ensuite Analyse de la situation au regard d’apports théoriques, analyse de notre intervention, de ce qu’il s’est passé… 
En troisième année, nous avons fait une deuxième analyse de situation sur une expérience vécue lors du stage à responsabilités. Même consigne que pour la première, en cinq pages. Enfin pour finir ce dossier, nous avons assemblé ces deux analyses, et avons produit un écrit de cinq pages sur l’analyse de notre posture professionnelle, soit l’évolution de notre pratique au fil des expériences de stage. Nous avons essayé d’analyser ce qui a pu bouger dans notre réflexion, dans notre façon d’appréhender une problématique ou encore notre façon d’agir en tant qu’éducateur et ce, en lien avec les deux situations choisies. 
Notre dossier final s’est donc présenté de la sorte : 
- Introduction, 
- Situation 1(description/analyse), 
- Situation 2 (description/analyse), 
- Analyse de notre posture professionnelle (Comment nous avons évolué, et comment nous percevons notre futur métier dans la pratique.) 
Mon DPP portait sur la relation éducative que j’ai tenté d’approfondir durant mes différents stages."

Jude / IFRAMES Angers
"En avant-propos, je souhaiterai évoquer le flou artistique que les formateurs ont connu avec nous sur ces DC lors de notre entrée en formation en septembre 2007. Le nouveau diplôme était tout frais de quelques mois et nous avions le seul référentiel pour guide. Les formateurs ont alors essayé de nous préparer à ce nouveau diplôme assez rapidement en demandant les deux premières années un exemplaire du DC1 et du DC3.1 basé sur nos expériences de stages (9 et 12 semaines si je me souviens bien). Ces écrits ont ensuite été notés puis évalués lors d’oraux où étaient présents un formateur et notre référent professionnel (le rôle de ce dernier étant plus pour appuyer nos propos ou les étayer en cas de difficultés). Autant dire que la rédaction du premier DC1 n’était pas simple. J’étais en stage en foyer d’hébergement avec adultes déficients intellectuels quand le contenu de la formation évoquait essentiellement en préambule la protection de l’enfance ! Il a fallu que je trouve moi-même les références théoriques pour illustrer mes pratiques éducatives. Ce ne fut pas fulgurant, la preuve étant qu’on m’a retourné la quasi absence du 'Je' et plutôt celle de 'L’équipe'. Nous étions en droit de théoriser la pratique de l’équipe et je l’ai un peu trop fait au détriment de ma pratique.
Même exercice en deuxième année, la théorie ne me faisait plus trop défaut, l’exercice était donc plus aisé.
En troisième année, nous avons produit l’écrit de 15 pages, en étant accompagné par un formateur ou un professionnel extérieur. J’ai choisi pour ma part de construire un plan en illustrant chaque compétence une par une par des évènements de stages. Stages avec un s car je me servais d’'erreurs' de première année pour expliquer ce que l’éducatrice en troisième année aurait fait avec l’expérience et la théorie acquise. L’oral se déroulera fin juin donc je ne peux encore rien dire là-dessus !"

Alda
"Avant tout, il faut savoir que notre école nous en a parlé dès le début de la deuxième année. En effet, il se construit pour nous en trois parties :
- Le rapport de stage de deuxième année (5 pages) centré surtout sur les rôles spécifiques de l’éducateur spécialisé dans le service où nous étions,
- Puis une situation socio-éducative (7 à 9 pages) sur le stage long à responsabilités (effectué en troisième année). On présente une situation que l’on a conduite dans la durée, on doit décrire ce que l’on y a fait, mais aussi savoir prendre du recul pour pouvoir y insérer des connaissances théoriques et analyser son positionnement à partir de cette situation.
- Une synthèse de 3 pages montrant la capacité du candidat à prendre du recul sur son évolution et pour formaliser l’évolution de son identité et de son positionnement professionnels.
Pour ma part, dans la première partie, j’ai retracé les rôles spécifiques de l’éducateur spécialisé au sein d’un milieu hospitalier (pédopsychiatrie) et j’essaie de montrer en quoi l’éducatif et le soin sont complémentaires et comment l’éducatif intervient dans la thérapeutique.
J’ai effectué mon stage long dans un IME {Institut Médico-Educatif}, plus précisément à l’IMP {Institut Médico-Professionnel}, dans un groupe dit de petits, composé de 5 enfants de 6 à 8 ans. Groupe hétérogène, il est appelé d’accueil car pas mal n'ont jamais été socialisés… d’où mon intervention socio-éducative que je développe comme projet dans mon mémoire : l’activité d’accueil du matin (se dire bonjour, faire l’appel, l’emploi du temps…).
J’ai développé ce moment de la journée car il est primordial chez les petits qui ont besoin de repères et de petits rituels. L’accueil du matin est le moment de transition par excellence… famille/école…"

En cliquant sur l'image suivante, vous trouverez un article proche de ce sujet :
Educateur, ce métier impossible - dossier pratiques professionnelles dees éducateur spécialisé
Un dossier de pratiques professionnelles raccourci

.. Evaluation des sites qualifiants (livret de formation) ..
A l’occasion de chaque stage, le site qualifiant est amené à produire une évaluation sur un certain nombre d’items concernant le DC1 et le DC4.
Au moins une visite de stage doit être également organisé par l’établissement de formation, à l’occasion duquel se confrontent les impressions du référent de stage et du stagiaire.
Ces évaluations viennent appuyer l’épreuve des pratiques professionnelles citée plus haut.


Domaine de compétences 2
Conception et conduite de projet éducatif spécialisé

.. DC2.1 – Participation à l’élaboration et à la conduite du projet éducatif ..
Il s’agit d’une épreuve écrite d’une durée de 4h pendant laquelle le candidat, à partir d’une situation (3 à 6 pages), doit synthétiser la compréhension qu’il a de la situation et en analyser les différents paramètres au regard de ses connaissances et de sa pratique professionnelle. Il émet des hypothèses lui permettant d’élaborer des propositions.
Le devoir doit donc comporter trois parties :
• Synthèse de documents
• Analyse et hypothèses
• Propositions

Lucille / EPSS-Cergy
"Nous avons passé cette épreuve en deuxième année. Après une présentation de l’épreuve et des exigences du DEES (en fin de première année), nous nous sommes entrainés plusieurs fois avec au moins un sujet dans les trois champs de l’éducation spécialisée. Chaque devoir fait l’objet d’une correction. Le jour J, le sujet portait sur la situation d’une enfant autiste accueillie dans un IME {Institut Médico-Educatif}."

Zaza
"Nous avons eu six devoirs blancs à l’école avec une correction en classe après. C’est une épreuve dans laquelle je suis à l’aise, que ce soit par rapport au temps, à la rédaction du devoir ou même par rapport au sujet. J’ai passé le vrai devoir, nous avions deux sujets au choix : l’un traitait d’une action collective dans un quartier, l’autre d’un projet personnalisé pour un enfant déficient placé par l’aide sociale à l’enfance. Il s’agit du sujet que j’ai choisi car j’avais de quoi dire par rapport aux stages que j’avais fait."

Kmille
"Cet écrit a plutôt été mal organisé dans mon école, nous avons eu peu d’entrainements à cette épreuve et cela s’est fait à l’oral en groupe, sachant que c’est une épreuve individuelle et écrite… cherchez l’erreur… Du coup, plus de la moitié de la promo s’est retrouvé avec une note inférieure à la moyenne. L’école a donc organisé un rattrapage… Peu concluant, la consigne n’étant toujours pas bien comprise. Nous avons beaucoup travaillé sur des sujets concernant l’Aide Sociale à l’Enfance, le domaine du handicap aussi… Des situations qui comprenaient des problématiques diverses…"

Jude IFRAMES / Angers
"Le DC2.1 est une épreuve effrayante en début de formation ! Dès la première année, nous avons effectué environ 2 études de situation sur table chaque année. La méthodologie était plus ou moins difficile à s’approprier puisque nous n’avions peu ou pas intégré celle du projet (définir les finalités, objectifs intermédiaires…) puis le peu d’expériences de terrain pour certains ne les sauvaient pas quand on tombait sur une situation d’un jeune en IME {Institut Médico-Educatif} sans avoir rencontré auparavant le handicap ! Nous avons à tour de rôle effectué des épreuves différentes (sur la personne, sur le groupe ou sur un territoire). Ces approches nous permettaient de nous attendre à tout le jour de l’examen. J’ai avec plaisir révisé les jours auparavant en m’appuyant sur ta méthodologie Vanillette ;-) Ce devoir sur table ayant lieu en cours de stage, ce n’était pas l’idéal pour s’y préparer sérieusement mais le nombre d’examens à passer justifie ces dates un peu éparpillées. Le jour de l’examen, nous avons du nous mettre dans la peau d’un éducateur spécialisé en ESAT {Etablissement et Service d'Aide par le Travail} recevant bientôt un jeune autiste. Le dossier comportait des synthèses de SESSAD {Service d'éducation spécialisée et de soins à domicile} et IME et de pré stages en ESAT. Il fallait alors envisager son arrivée. Connaissant le milieu de l’ESAT, je ne me suis pas sentie perdue, mais des collègues ayant uniquement travaillé (ou presque) en protection de l’enfance se sont sentis lésés. Et je me permets d’ajouter qu’il y a peu de postes d’éducateur spécialisé dans ces entreprises…"

Alda
"Je me suis trop souvent pris la tête lors des entrainements pour cette épreuve. Or, il ne s’agit pas de vouloir analyser des trucs trop compliqués et pas de notre ressort… à partir du moment où j’ai compris qu’il fallait que je me place dans le contexte et en tant qu’éducatrice, beaucoup de choses se sont débloquées pour moi.
Tout d’abord, s’imaginer être dans la situation nous permet d’investir le sujet. De plus, il ne faut pas se compliquer la vie… les observations et analyses les plus simples sont souvent celles appréciées et attendues par les correcteurs… Et oui, nous sommes futurs éducs et ils veulent du concret et surtout du réalisable !!
Le sujet, pour ma part, (mai 2009) était celui d’un petit garçon en IME {Institut Médico-Educatif} depuis deux ans qui était placé dans une famille d’accueil. La mesure s’arrêtait et l’IME faisait internat. En gros, vu qu’il avait des traits autistiques et au vu du texte, j’ai dit qu’il serait temps qu’il passe en internat maintenant qu’il a ses repères et qu’un autre placement dans une autre famille d'accueil ne serait pas forcément bénéfique au vu de sa problématique…
Notre école nous a proposé 4 devoirs blancs sur table, étalés de la fin de la première année à deux semaines avant le vrai !!! J’aurais aimé en faire plus en groupe, pas forcément à l’écrit mais genre commenter un sujet en une heure et débattre dessus, c’est pas mal aussi."

En cliquant sur l'image, vous pourrez lire et télécharger une proposition de méthodologie pour l'étude de situation du DC2.1 :
Educateur, ce métier impossible - méthodologie DC2.1 éducateur spécialisé étude de situation DEES
La méthodologie du DC2.1


.. DC2.2 – Conception du projet éducatif ..
Rédaction d’un mémoire d’une cinquantaine de pages devant présenter une problématique éducative élaborée par le candidat.
Le mémoire est soutenu devant un jury de deux interrogateurs pendant 30 min.

Avec toute la marge d’erreur que je peux avoir, il me semble que ce document doit refléter la démarche suivante :
• Observation de type recherche amenant à des constats
• Élaboration d’une problématique provenant de ces constats
• Mise en œuvre d’hypothèses
• Validation ou non des hypothèses à partir de recherches théoriques
• Mise en œuvre d’un projet éducatif
• Évaluation du projet

Lucille / EPSS-Cergy
"J’ai réalisé mon stage à responsabilités dans un Service d’Accompagnement à la Vie Sociale (SAVS). Je n’avais pas d’idée de mémoire avant mon entrée en stage. Au regard des caractéristiques du public accompagné dans ce service et des missions, j’ai axé mon travail de recherche sur l’estime de soi. Ma question de départ était la suivante : 'Comment, en tant qu’éducateur spécialisé en SAVS, favoriser l’estime de soi d’adultes déficients intellectuels ?' J’ai utilisé comme support un atelier cuisine déjà en place sur mon lieu de stage en y apportant mes idées, mes connaissances… et en axant mon action éducative sur l’estime de soi. Ce travail a été très enrichissant, pour moi et pour l’équipe éducative."

Zaza
"Le mémoire, quelle plaie…"

Kmille
"J’ai effectué mon stage dans une Maison d’Enfants à Caractère Social qui possédait un double agrément (conseil général et justice) et qui avait son propre centre de formation professionnelle. Le public : pour la majorité des adolescents de 16 à 21 ans placés par les juges pour « comportement délictueux » !
Mon mémoire s’est collé à la problématique de ces jeunes soit : l’accompagnement d’adolescents délinquants. Je suis partie du fait que pour moi, la délinquance était un moyen pour ces jeunes de s’exprimer, voire d’exister au monde. J’ai donc développé l’accompagnement de l’éduc autour de trois axes (propositions) : Créer une relation de confiance / Valoriser le jeune / Créer des espaces de paroles et d’expression.
Le choix du sujet à été difficile car il faut restreindre ses choix, ne pouvant pas aborder tout ce que je voulais !! Ensuite le temps de comprendre ce que ce mémoire 'nouvelle formule' devait contenir et sous quelle forme a été compliqué, et l’accompagnement de l’école encore une fois : léger… voire pour certains groupe quasi-inexistant !!!
Le mémoire s’articule autour de 3 grandes parties : Phase de diagnostic (constat, problématique, hypothèses) / Propositions éducatives (qui découlent de nos hypothèses) / Perspectives d’évaluation (pistes de réflexion et d’évaluation sur nos propositions).
Nous avons écrit nos mémoires en 2 mois, l’accouchement a été douloureux mais nous y sommes tous parvenus !!"

Jude IFRAMES / Angers
"J’ai effectué mon stage dans un SAVS {Service d’Accompagnement à la Vie Sociale}. Ce n’était pas ma première expérience auprès de personnes déficientes intellectuelles ou à troubles psychiques mais la première dans ce type de prise en charge. J’ai souvenir de collègues ayant déjà quelques idées de mémoire à développer avant d’entrer en stage. C’est une grossière erreur. Le mémoire étant un projet socio éducatif, il doit se faire selon les besoins des personnes accompagnées, et non pas de l’étudiant qui a une formation à valider ! (Ca c’est dit…)
La méthodologie n’était pas simple à identifier, la promo étant sensibilisée par les formateurs seulement en fin de deuxième année. Comme dit en avant-propos, ils ont eu également des difficultés à cerner les attendus du rectorat et sont restés un moment sans réponses. Nous étions accompagnés encore par un formateur ou un professionnel extérieur, certains avaient du mal à se détacher de la commande de l’ancien mémoire et évoquait la nécessité d’hyper-théoriser notre propos quand d’autres expliquaient qu’il fallait clairement se consacrer à sa pratique. Pas simple ! Mon sujet s’est inspiré des nouveaux projets mis en place au SAVS. J’ai choisi d’exploiter une notion à laquelle j’étais sensible personnellement avant ce stage (tout de même) : l’habitat."

Alda
"Comme j’ai dis pour le DPP, j’ai choisi pour mon projet de mémoire l’accueil du matin et son activité associée, dans le groupe de petits de l’IMP qui est aussi dit d’accueil car c'est un groupe très hétérogène où des enfants parfois 'incasables' sont accueillis, si je peux me permettre pour faire court… Pour la question du diagnostic, je me suis appuyée sur l’hétérogénéité du groupe mais aussi l’importance dans le projet de groupe (qui s’inscrit dans le projet d’établissement) de vouloir socialiser et former un groupe solidaire…
D’où ma problématique… comment l’éducateur spécialisé accompagne vers la socialisation des enfants déficients intellectuels à travers le groupe hétérogène dit d’accueil ?
Mon hypothèse est donc de se servir et de s’appuyer sur le groupe et les individualités qui le composent pour accompagner vers la socialisation.
Et mon projet dans tout ca : à partir de mon diagnostic, je me suis saisie de l’accueil de matin (moment informel) pour en faire quelque chose de réfléchi, et d’élaborer une activité quand tous les enfants sont arrivés… Je me suis rappelée (grâce à une copine) de mes cours de projet du : CQQOQP… Qui, Quoi, Quand, Où, Comment, moyens… et évaluations !!!!"


Domaines de compétences 3
Communication professionnelle

.. DC3.1 – Travail en équipe pluri-professionnelle ..
Dans un écrit entre 5 et 10 pages nommé le journal d’étude clinique, le candidat centrera son analyse sur le travail en équipe et ce, à partir d’observations relatives à une intervention socio-éducative :
• Place de l’équipe dans l’organisation
• Apport de l’équipe dans l’intervention
• Analyse du rôle de l’éducateur spécialisé au sein de l’équipe

Cet écrit est soutenu à l’occasion d’un oral de 30 min face à un jury composé de deux interrogateurs.

Lucille / EPSS-Cergy
"Après une présentation collective de l’épreuve, nous nous sommes retrouvés en petits groupes de réflexion. Nous avons pu, en présence d’un formateur, exposer la situation de stage que nous avions retenue pour ce dossier et échanger, débattre entre étudiants et formateur. J’ai trouvé ces groupes de travail très positifs. Cela m’a aidé à organiser ma pensée, et donc à écrire mon dossier. Notre écrit a fait l’objet d’une correction par un formateur. Cette correction m’a permis d’améliorer mon travail avant de le rendre pour le DEES.
La commande de l’école pour cette épreuve était de choisir une situation de travail d’équipe sur notre lieu de stage et de l’analyser en fonction de la place de l’équipe, de l’éducateur spécialisé, et de nous-même en tant que stagiaire et futur professionnel. Comme à chaque épreuve, il est demandé de faire émerger le lien théorie-pratique. Il ne s’agit pas de dénoncer mais de faire émerger les points centraux du travail d’équipe et ce qui se joue au sein du groupe, de l’équipe, de l’institution (en terme de communication-information, formel-informel, les outils, enjeux de pouvoir, place et rôle de chacun…)."

Zaza
"L’élaboration du journal d’étude clinique (JEC) s’est faite sur le stage 2 et nous avons été suivis par deux professionnelles. Evidemment, j’en ai fait un sur le stage 2, et puis lorsque je l’ai relu un an après je n’étais pas du tout satisfaite, j’en ai donc refait un sur le stage 3. Cela n’a pas été très dur, car j’avais bien saisi le but du dossier. L’école avait bien insisté sur le fait que nous devions mettre en valeur notre propre place dans l’équipe."

Kmille
"Cet écrit a été le premier fait, en première année, donc sur mon premier stage. Dans celui-ci, il nous a été demandé de repérer le travail de l’équipe au travers d’un situation autour de laquelle celle-ci a pu se mobiliser. Nous avons également travaillé notre place dans cette équipe. L’analyse tourne autour de l’organisation de l’équipe, son fonctionnement, et sa communication.
Dans cet écrit, j’ai pu aborder les limites de l’institution, parfois celle d’une équipe. J’ai également approfondi la communication lors de temps informels."

Jude IFRAMES Angers
"La mince affaire ! De tous les domaines de compétences, celui-là me parlait le moins. Nous avons fait cet écrit dès la première année (cf propos DC1) et ce n’était pas évident personnellement. Nous avons eu des cours intéressants sur les conduites de réunion, les rôles dans un groupe… mais ces derniers n’illustraient pas forcément la réalité du terrain. Il fallait alors décrire une réalité du terrain en incohérence avec la trame de fond du référentiel métier. Comment dire ?... On m’a clairement dit à la première ébauche de mon écrit de ne pas me placer en 'procureur du travail d’équipe'. J’ai du le lisser, trop à mon goût, pour rendre un écrit 'qui répond à la commande'. L’école a imposé que cet écrit se fasse sur le travail en équipe de notre stage de deuxième année, alors que je tirais davantage d’enseignements de ma rencontre avec l’équipe de troisième année, c’est bien dommage. Je m’appuierais là-dessus pour donner plus de consistance à l’oral à cet écrit qui ne me satisfait pas."

Alda
"Nous en avons pris connaissance en septembre de cette année et beaucoup d’entre nous n’avaient pas compris ce qu’il fallait faire, le travail d’équipe et la communication professionnelle, d’un premier abord, paraissant peut-être un peu trop abstrait. Heureusement que nous avons eu régulièrement des groupes d'analyse de la pratique pour les « JEC » qui nous ont permis de parler de ce qui nous interpellait au niveau de l’équipe…
Pour ma part, je suis partie de la situation d’un enfant du groupe accueilli cette année pour la première fois, et je retrace le travail d’équipe de son admission à l’élaboration de son projet personnalisé… comme cela, j’ai pu mettre en lumière tout ce qui s’est fait, ou pas, autour de lui, (réunions, communication informelle, prise de décision, référence…) ainsi que les dysfonctionnements institutionnels.
On nous a vivement conseillé de faire 10 pages…
Je suis actuellement en train de préparer mon oral : je vais faire un rappel du travail d’équipe sur mes trois stages et en venir au choix de ma situation pour soulever par la suite les principaux problèmes… ainsi, je me dégage de la situation et j’appuie sur ma capacité à prendre du recul tout en ayant eu une place dans l’équipe."


.. DC3.2 – Coordination ..
Le candidat doit produire des écrits professionnels au cours de ces stages pratique. L’établissement doit en fournir au minimum trois au jury. Les écrits peuvent/doivent être de différents types :
  • Un écrit individuel : un projet individualisé, un rapport individuel, synthèse autour d’une personne,
  • Un écrit d’équipe : compte-rendu de réunion,
  • Un écrit administratif : note de service, courrier.
Les sites qualifiants restent les seuls à noter cette épreuve en indiquant « Validé » ou « non validé ». L’écrit doit être anonymé.


Domaine de compétences 4
Implication dans les dynamiques partenariales, institutionnelles et inter-institutionnelles

.. DC4.1 – Epreuve écrite sur les dynamiques institutionnelles ..
Sur table et pendant 4 heures, le candidat doit se positionner face à une situation relative aux politiques sociales et aux cadres juridiques et institutionnels (10 pages maximum). Le candidat, après une partie synthétique exposant les cadres règlementaires, partenaires identifiés, incidences financières et buts poursuivis, est invité à produire une analyse présentant notamment les difficultés, contraintes et contradictions en s’appuyant sur les documents fournis et ses connaissances.

Lucille
"Nous passerons cette épreuve au mois de mai 2010. Depuis la deuxième année, nous faisons des entrainements grâce à des sujets (dossiers) composés par les formateurs, et qui touchent les trois champs de l’éducation spécialisée. Face à cette épreuve difficile qui focalise beaucoup l’attention (et le stress) des étudiants, il me semble que se raccrocher à une bonne méthodologie est une piste intéressante."

Zaza
"Je passe cette épreuve la semaine prochaine. Nous avons eu des devoirs blancs à l’école comme pour le devoir d’étude de situation. Le but de ce devoir reste assez flou, nous n’avons pas eu de méthodologie très claire."

Kmille
"Je n’ai pas encore passé cette épreuve, mais nous avons eu en tout 5 entrainements, avec sujet à rendre et retour en petits groupes pour reprendre les consignes et les points qui posaient problème !!
Le plus difficile au début était de se détacher des consignes de l’épreuve du DC2.1. Ici il nous est demandé de bien repérer les intervenants, professionnels, dispositifs ainsi que les missions et les roles de ceux-ci. Il faut donc pouvoir s’appuyer sur les documents fournis, mais également sur nos propres connaissances des différents dispositifs : handicap, aide sociale, insertion, santé mentale…  Il est aussi important de savoir faire une synthèse des documents !"

Jude IFRAMES Angers 
"Je passe l’épreuve la semaine prochaine ! Les cours de droit dispensés à l’école étaient vraiment d’une superbe qualité, ce qui peut motiver l’éducateur entrant en formation à s’intéresser au cadre légal autour de sa pratique. Cependant, j’ai quand même constaté plus ou moins d’intérêt par tous, ce qui personnellement me titille. Nous allons être certifiés d’un diplôme d’Etat, c’est donc une première entrée dans l’instance encadrant notre pratique. Nous avons des valeurs, des convictions et c’est un plus. Cependant, il ne faut pas oublier que rien n’est inscrit durablement dans le temps et donc avec les lois et ses institutions. J’encourage les futurs éducateurs en formation à rester alerte dans ce domaine de compétences, qui va bien au-delà d’une certification.  Nous avons eu une à deux fois par an des exercices d’entrainement à l’école ou en devoir maison. Le seul bémol est la multitude de correcteurs, de différentes casquettes professionnelles, ce qui peut entraîner des extrêmes dans les notes attribuées."

Alda 
"Je passe l’épreuve le mercredi 19 mai ! On est tous paniqués car elle a l’air inabordable, contrairement à ce que nous disent les profs !!! Personne ne l’a encore passé et apparemment, il y a beaucoup de points à marquer dans la première partie : Synthèse. Ils n’attendent pas de nous de ressortir des connaissances de fou, des lois précises etc.… mais juste d’être capable de comprendre les documents et à partir de là, d’analyser ce qui pose problème, ce qui est favorable… Faire attention, cette épreuve se compense avec le dossier de partenariat, mais il est coef 2 !!! C’est injuste !!"

En cliquant sur l'image, vous pourrez lire et télécharger une proposition de méthodologie pour l'étude de situation du DC4.1 : 
Educateur, ce métier impossible - méthodologie DC4.1 étude de situation éducateur spécialisé DEES
La méthodologie de l'étude de situation DC4.1


.. DC4.2 – Travail en partenariat et en réseau ..
Le candidat élabore un dossier de quinze pages à l’occasion d’un stage sur les pratiques de partenariat et de réseau et son implication dans des pratiques de développement social territorialisé.

Lucille / EPSS-Cergy
"Dans mon école, nous réalisons ce travail sur le stage de deuxième ou de troisième année : c’est le choix de l’étudiant, en fonction de ses lieux de stages et des situations de travail qu’il rencontre. Il s’agit de présenter une situation de partenariat à laquelle on a participé ou que l’on a mis en place. Il nous est demandé de définir partenariat, réseaux, territoire…  et de se positionner dans ce travail de partenariat en tant que futur éducateur spécialisé. Il y a donc à la fois théorie, présentation et analyse d’une situation de travail en partenariat."

Zaza
"Il ne nous a pas été spécialement demandé de créer un partenariat, au pire de l’avoir analysé, sinon de s’être inscrit dans un partenariat existant. En avoir créé un, c’est un plus. J’ai parlé du partenariat avec la famille."

Jude IFRAMES / Angers
"Nous avons été accompagnés individuellement également pour ce dossier. Nous avons reçu une commande écrite par l’établissement. Nous avons été sensibilisés en première et deuxième année au sujet par un travail de groupe nommé « Territoire et population », qui in fine nous amenait à prendre en compte et rencontrer les partenaires autour d’une certaine population. Ces travaux m’ont captivé, n’ayant pas mesuré l’importance du partenariat avant mon entrée en formation. Cependant il y a autant de regards sur le sujet que d’éducateurs, et de relations partenariales différentes, malgré la standardisation que l’on essaye de lui donner par le référentiel métier. Je m’égare surement, tout comme certains vieux loups de l’éducation spécialisé ne comprenant pas la place de ce module dans leur nouveau référentiel métier."

Alda 
"Cette épreuve a été anticipé an janvier pour l’écrit et on a passé l’oral en février… Rentrant en stage en septembre, je vous laisse faire le calcul pour travailler le dossier !!! Il n’y a pas eu de grosses catastrophes dans les notes, au contraire.
Pour ma part, je me suis saisie dès le début de l’année de l’opportunité que présentait la situation d’une fille du groupe (NDRL : à l’IMP) : Elle avait été admise à temps partiel car la mère n’était pas prête à la voir quitter définitivement l’école ordinaire… Donc partenariat en école maternelle qui l’accueille sur l’autre temps partiel et nous. Projet commun : l’admission de la petite à temps complet à l’IMP pour septembre 2010. L’oral, comme pour l’écrit, s’est bien passé. Pas de question piège, juste débat et volonté de comprendre mon positionnement !"

Vanillette
"Au sein de mon établissement, cette épreuve est effectuée en deuxième année. Il nous est demandé d’entrer en stage en binôme afin de réussir, en seulement trois mois (merci la gratification), à établir un diagnostic de l’établissement et à proposer des actions de partenariat et réseau. Pour ma part, j’ai effectué ce stage en PJJ, je ne l’ai pas fait en binôme (allez savoir pourquoi), j’ai utilisé la technique des entretiens semi directifs et de l’observation des jeunes et professionnels pour proposer une rencontre avec les assos de quartier et développer des pratiques d’ouverture. Je rend mon écrit fin mai 2010 et je passe l'oral le 15 juin !"


En cliquant sur l'image, vous pourrez lire une proposition de méthodologie pour le dossier du DC4.2, faite par Florence, éducatrice en formation :
Educateur, ce métier impossible - méthodologie dossier réseau et partenariat dees éducateur spécialisé DC4.2
La méthodologie du dossier DC4.2 par Florence

Pour connaître la démarche méthodologique que j'ai utilisé pour la réalisation de ce dossier, cliquez sur l'image ;
Educateur, ce métier impossible - stage PJJ réseau et partenariat
La démarche de mon stage de deuxième année

Ce dossier sera soutenu à l’oral pendant 30 min devant un jury composé de deux interrogateurs. Le jury évaluera de manière contradictoire et grâce au dossier de 15 pages et des évaluations de stage, le positionnement du candidat au niveau du partenariat et du réseau.

Lucille / EPSS-Cergy
"En ce qui concerne la soutenance, nous l’avons préparé la semaine précédant l’épreuve (un peu juste au goût de certains !). Nous avons constitué des groupes de 4 étudiants et 1 formateur, et nous avons fait des simulations d’oral entre nous (sans avoir lu les dossiers des étudiants).
Le jour de l’épreuve (en février 2010), le plus étrange est d’être tous convoqués dans la même salle : il faut réussir à faire abstraction du bruit pour se concentrer sur le jury. Le jury m’a posé des questions sur mon écrit : en majorité des demandes de précision et de reformulation, histoire de voir ce que j’en retiens vraiment. Pas de questions piège."

Zaza
"Je l’ai passée. Ca a été un moment difficile, ma première épreuve orale. J’ai trouvé le jury assez cassant. L’école nous avait dit de préparer un texte de présentation d’environ 5 minutes. Au final, ma petite feuille ne m’a servi à rien, car les questions posées n’étaient pas du tout celles auxquelles je m’attendais. C’est surtout auprès des premiers qui sont passés (les pauvres) que nous pouvions glaner quelques informations."

Jude IFRAMES / Angers
"Un conseil que j’essaye moi-même de mettre en application dans mes oraux étant angoissée dans ces instances. Il faut occulter (autant que possible) le principe d’évaluation inhérent à cet exercice. Nous pouvons à juste titre penser que nous sommes des professionnels échangeant avec d’autres professionnels sur un sujet où l’on peut leur apprendre des choses… ;-)
Et concernant le DC4.2 plus particulièrement, se placer en procureur ou en utopiste n’est pas forcément une bonne stratégie. Même si l’éducateur incarne ce travail en partenariat, il ne faut pas oublier de citer les hiérarchies qui valident ou pas ce travail et les « chapelles » d’origines de chacun (Justice, Handicap etc.)"

J'espère que les lecteurs de cet article pourront trouver un intérêt à celui-ci, comme ça a été le cas pour moi. Si vous avez des questions ou des remarques, surtout n'hésitez pas à commenter.

Pour ma part, j'aurais appris beaucoup de choses grâce à ces cinq jeunes filles ! Merci à elles !

10 commentaires :

  1. Vous ne sauriez pas résumé svp ?

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour,je suis ravie de tomber sur cette page, mon histoire est certainement banale mais je me suis retrouvée depuis.j'ai ma première année qui n'a pas été validé malgré un bon stage et des notes moyens, en plus de sans je suis exclue de la formation.sur les 80 étudiants que nous étions l'année dernière, je suis la seule qui se retrouve dans cette situation. Je sais de part mes anciens collègues que d'autres étudiants de ma promo n'avaient pas forcement eu de bonnes notes ,ni valider le stage.je n'arrive toujours pas a comprendre cette hatitude de mon centre de formation.Aujourd'hui je rigole lorsque les formateurs nous interpellent en disant que la première année c'est surtout s'inpregner du metier, théorie et pratique, je dis c'est faux...c'est aussi un examen en fin de pemière année...sinon je dirai que c'est uniquement moi que ça concernait.Depuis je cherche comment reprendre la formation d'éducateur sans repasser les concours(qui sont durs!!)quelqu'un pourrait m'aider afin de trouver une solution?je suis perdue.merci d'avance.JB

    RépondreSupprimer
  3. Très bon article !
    ...il est important d'ajouter aussi que le Domaine de Compétences 3 Com Pro est le seul DC non compensable...

    RépondreSupprimer
  4. Effectivement... J'essaierai d'ajouter ça lorsque j'aurai un peu de temps. Merci !

    RépondreSupprimer
  5. Le DC1 non plus n'est pas compensable ;)

    RépondreSupprimer
  6. bonjour anonyme JB, est-ce possible d'avoir plus d'infos sur ce qui s'est passé relatif à votre "exclusion de la formation" ? Merci, DF

    RépondreSupprimer
  7. bonjour,
    c'est avec bonheur que je viens tomber sur le site! je rentre en septembre en 3ième année et j'ai un DPP et un JEC à faire pdt l'été! exercices que j'ai déja fait en 1ère année... le JEC était plutot réussi mais mon DPP était hors sujet! serait il possible d'en voir un fini? je laisse mon adresse mail leeloo25@yahoo.fr
    merci LN

    RépondreSupprimer
  8. Salut et bienvenue,
    Non je ne peux pas te fournir ce type de docs. En revanche tu peux avoir des infos dans la rubrique DC1.
    Tu peux aussi suivre le blog sur Facebook (Célia Carpaye) pour avoir plus d'infos... Et pis, j'ai envie de te dire... garde l’œil ouvert, il se peut que certaines choses t'intéressent incessamment sous peu !
    A bientôt !

    RépondreSupprimer
  9. excellente initiative quand on voit le nombre de gens qui rament !!!

    RépondreSupprimer

Vous avez un avis ? Partagez le !